10 astuces pour un emailing réussi

Forts de notre expérience en emailing, nous avons élaboré pour vous ce guide afin de vous permettre d’optimiser vos campagnes. 

Deux raisons majeures incitent les entreprises à envoyer un emailing : 

• La conquête de nouveaux clients

• La fidélisation des clients existants

Et pour pouvoir briller en société, voici un rappel des objectifs des entreprises lorsqu’elles lancent une campagne par email : 

• Promouvoir des produits

• Informer les clients

• Inviter les clients à un événement

• Entretenir l’image de marque (storytelling)

1. UN OBJET QUI INCITE À OUVRIR

C’est le titre de l’email (mais ça fait moins chic dit comme ça). L’objet est un des éléments les plus importants. On ne juge peut-être pas un livre à sa couverture, mais on juge un email à son objet. Il est la première chose que verra le client avant même de connaître son contenu. C’est donc cet objet qui déterminera si l’email sera ouvert ou non. Vous avez donc intérêt à assurer.
Misez sur un objet « teasing » qui donne envie d’ouvrir l’email, mais laissez tout de même un peu de mystère. Comme pour un premier rendez-vous, en fait. Tout simplement, mettez-vous à la place de la personne qui recevra l’email et demandez-vous en lisant l’objet s’il vous donne envie d’aller plus loin. 

Évitez de placer trop d’emoticons (même si ça marche bien dans certains cas), des pourcentages (« 30% de remise immédiate ! » par exemple) et des mots qui mettent votre email sur liste noire, les fameux « spam words » relatifs à l’argent (« crédit », « revenu », « profit »), à des promotions, à la gratuité (« cadeau », « gratuit »), à la notion d’urgence (« vite », « aujourd’hui »).

2. UN DESIGN SIMPLE MAIS ATTRAYANT

Ne perdez pas vos lecteurs dans un email trop compliqué ni trop long. Il doit être direct et compréhensible au premier regard. La mise en page doit être séduisante avec un ou plusieurs beaux visuels, des titres clairs et du texte utilisé avec parcimonie. 

N’hésitez pas à jouer avec le blanc (negative design) et n’oubliez pas que l’on ne fait jamais trop simple.
Vous pouvez bien sûr jouer avec une typographie spécifique, ou une ou deux couleurs pop sans pour autant faire sapin de Noël. Évitez aussi les emails trop corporate où l’on s’ennuie ferme et qui donnent envie de se suicider d’aller voir ailleurs. Faites également attention à l’utilisation de visuels issus de banques d’images qui ne correspondent pas forcément à l’image de la marque et qui souvent sonnent faux.

hey-explorer-thanks-for-signing-up-1
Source : Oru Kayak

3. UN CONTENU UTILE

Idéalement, profitez d’un email pour n’envoyer qu’un seul message. Pas la peine de tout dévoiler au premier rendez-vous. Et si tout se passe bien, on vous promet qu’il y en aura d’autres (de rendez-vous). Le contenu de l’email peut être un message de bienvenue, de remerciement, une newsletter, une offre promotionnelle… mais évitez à tout prix de vouloir trop en dire et de noyer votre lecteur. 

4. UNE COHÉRENCE VISUELLE

L’email que vous enverrez doit être en cohérence avec votre image de marque. Il doit fortement s’inspirer de votre charte graphique même si des digressions plus ludiques sont autorisées. En d’autres termes : dès que l’on ouvre l’email, on doit tout de suite pouvoir reconnaître qu’il vient de votre part car on reconnaîtra instantanément l’univers de votre marque. 

apple
Source : Apple

5. UN EMAIL RESPONSIVE

Rappelons-le encore : toute communication digitale doit s’adapter à l’écran utilisé. En dix ans, le smartphone (40%) a dépassé l’ordinateur (38%) – source Médiamétrie. Un email se doit d’être responsive et donc optimiser le confort de lecture et l’expérience de l’utilisateur. La plupart des emails étant ouverts sur smartphone, pensez bien à la mise en page et veillez à ce que les CTA (calls to action) ne soient pas trop bas ni l’email trop chargé en texte. Logique.

6. UN CTA IMPACTANT

Le CTA est un bouton permettant de déclencher une action : se rendre sur un site web, commander un produit, s’inscrire à un événement, récupérer une offre promotionnelle… Il se doit donc d’être très visible et placé judicieusement dans la partie supérieure de l’email. L’objectif étant de convertir vos leads et de créer du trafic sur votre site. Ce qui fait beaucoup de pression pour un petit bonhomme – euh pardon, bouton… En même temps, on va appuyer dessus, alors il doit y résister, à la pression !
En outre, soyez créatif et utilisez un encadré avec une couleur vive pour qu’il ressorte dans l’email et donne envie de cliquer dessus. Et ne lésinez pas sur le nom du bouton : donnez envie au lecteur de cliquer et de prolonger son expérience en étant soit direct soit imaginatif. Car n’oubliez pas que dans l’emailing, il ne faut pas hésiter à « aider » l’utilisateur en lui disant ce qu’il doit faire… 

give
Source : The New York Times

7. LA PERSONNALISATION ET LA SEGMENTATION

Il est prouvé que lorsque vous recevez une communication personnalisée, votre attention sera tout de suite plus élevée et le taux d’ouverture de l’email également. 

Deux astuces permettent d’optimiser un email : la personnalisation qui consiste à utiliser le prénom et/ou nom dans l’objet et dans l’email, et la segmentation qui consiste à envoyer un message différent en fonction de votre cible. Par exemple, une marque de mode enverra un courrier avec la collection Hommes à sa cible masculine et la collection Femmes à sa cible féminine. 

Il s’agit non seulement d’utiliser son budget de manière plus intelligente, mais aussi de proposer à ses clients une offre qui leur correspond davantage, et qui les incite à ouvrir les prochains emails provenant du même expéditeur. 

8. LE RATIO TEXTE / IMAGES

On ne le répétera jamais assez : n’utilisez pas que des images (contenant le texte) dans vos emailings. Car certains logiciels ne les affichent pas par défaut et l’email apparaît donc comme vide. Évitez ainsi d’incruster tout votre texte dans les images. Or, on voit beaucoup trop d’emails en ce moment dont le texte fait partie de l’image ce qui peut poser problème lorsque les images ne s’affichent pas. Il est primordial de toujours conserver un ratio texte/image afin d’éviter tout désagrément. Think about it.

9. DES LIENS DE QUALITÉ

N’hésitez pas à insérer des liens de qualité vers votre site web (idéalement des liens en rapport avec le message envoyé comme un PDF ou un guide à télécharger sur votre site web) car cela augmentera votre trafic. En outre, ajoutez des liens vers vos réseaux sociaux sous la forme d’icônes que vous aurez personnalisées au préalable et gagnez ainsi des abonné(e)s ou followers pour augmenter davantage votre visibilité. 

kate_spade_3
Source : Kate Spade

10. LA POSSIBILITÉ DE SE DÉSINSCRIRE

Depuis juin 2018, il est obligatoire de mettre dans l’email un lien offrant au destinataire la possibilité de se désinscrire. Celui-ci doit être visible et permettre de ne plus recevoir de communication de la part de l’annonceur, quel qu’en soit le sujet. 

Vous êtes maintenant paré pour envoyer un email qui cartonne. Si vous avez besoin d’aide, contactez-nous !

ÇA VOUS A PLU ? Partagez-LE !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on print